Tarifs et inscription
Accès client :   Mot de passe perdu ?
Annuaire produits du Bio et du Bien-être
Inscription à la newsletter

Chemin : Accueil > Articles > Alimentation bio > L'alternative végétarienne

Article - L'alternative végétarienne

Imprimer cet article Par

Un des moyens les plus efficaces pour préserver la planète !
3 millions d’animaux sont abattus et consommés chaque jour en France, soit 1,1 milliard par an. Ce qui nécessite des ressources considérables.

Réchauffement climatique :
La consommation de viande est la 1ère contribution à l’effet de serre (18%) , devant les transports, selon l’ONU-FAO ( 9% des émissions de Co2, 37% du méthane, et 65% de l’oxyde nitreux). Le méthane a un pouvoir réchauffant 23 fois plus important que le CO2. Pour l’oxyde nitreux, c’est encore davantage. (L’oxyde nitreux : gaz incolore inflammable dont la formule chimique est N20. Ce gaz est naturellement produit par les bactéries. L’élevage de bétail et l’industrie en sont les deux principales sources anthropiques. Libéré dans l’atmosphère, il agit comme un gaz à effet de serre puissant).


Eau :
D’après l’ONU-FAO, une personne qui ne consomme pas de produits animaux pendant une journée économise 5000 l. d’eau (environ 80 douches !) car il faut d’abord nourrir l’animal avant d’obtenir la viande avec, par exemple, du maïs, culture exigeante en eau (90% du maïs français est destiné à l’élevage). Produire 1g. de protéines animales, nécessite 7 g. de protéines végétales.


OGM :
Les animaux issus d ‘élevages industriels en sont nourris à 80% !


Océans :
Si l’on continue la surpêche, en 2048 il n’y aura plus de poissons.


Déforestation :
L’importation du soja destiné à nourrir nos poulets, cochons, etc. est responsable d’une forte déforestation en Amazonie. De plus, les élevages de crevettes détruisent les mangroves (forêts tropicales aquatiques).


Biodiversité :
La production d’1 kg de protéines animales demande en moyenne 5 à 7 fois plus de surface agricole que celle d’1 kg de protéines végétales : on pourrait donc ainsi libérer des terres pour la faune et la flore sauvage tout en produisant plus de nourriture pour tous les humains.


Pollution/déchets :
La pollution liée à l’élevage est très importante : pesticides et engrais nécessaires aux cultures destinées a nourrir les
animaux, déjections en très grandes quantités, etc.

 

...Sans oublier l’éthique


Répartition équitable des ressources :
On pourrait nourrir dix fois plus d’humains si on mangeait directement les protéines végétales, sans passer par l’animal.

 

Mutilations à vif :
Les animaux doivent subir de nombreuses mutilations pratiquées à vif (castration, section de la queue, écornage, débecquage, dents coupées...) ainsi que des conditions de transport et d’abattage souvent déplorables.


Un remarquable atout santé !
- D’après le Pr. Joyeux, cancérologue, la mortalité par cancer est réduite de 40% chez les sujets végétariens. Celle par maladie cardio-vasculaire est réduite de 50 %.
- Les bénéfices du végétarisme sur la santé ont été démontrés scientifiquement : moins d’obésité, de cancers, de maladies cardio-vasculaires. Ceci s’explique en grande partie par des taux nettement plus bas, chez les végétariens, de cholestérol, d’hypertension artérielle, de diabète de type II. Il y a aussi moins de troubles de la mémoire et de pertes
des capacités intellectuelles chez le sujet âgé.
- Même les enfants peuvent constater des bénéfices immédiats sur leur santé, notamment sur l’obésité, problème qui devient de plus en plus fréquent dès l’enfance. L’académie de pédiatrie américaine reconnait que les régimes végétariens bien planifiés sont adéquats pour l’alimentation et la croissance des enfants.
L’alternative végétarienne exclut par définition la viande, les poissons et crustacés, etc. par contre, les oeufs et le lait sont éventuellement consommés. Si tel n’est pas le cas, voir la fiche B12 sur le site internet gratuit « végétarisme.fr ».

Conseils pour devenir végétarien : surtout ne pas s’inquiéter, car les statistiques montrent que les végétariens sans connaissances en diététique ont une meilleure santé que les omnivores.
Il faut bien comprendre que les avantages du végétarisme au niveau de la santé sont considérables, et qu’il faut davantage raisonner en termes de bénéfices pour la santé que de risques.


Pour toute information pratique (protéines, fer, enfants végétariens, calcium, santé, etc.), et recettes de cuisine, consulter le site gratuit http://www.vegetarisme.fr/.


Une cuisine gourmande !
- La cuisine traditionnelle (la choucroute, le cassoulet, le bourguignon) peut-être végétarienne grâce aux protéines végétales de substitut, ou inventive et originale... c’est toujours un régal pour les gourmands !

 

Léonardo di Caprio, Léonard de Vinci, Gandhi, Richard Gere, Vanessa Paradis, Dustin Hoffman, Surya Bonali, le champion du monde d’échecs, Le président du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prix Nobel de la paix, Voltaire, Lamartine, Tolstoï, Théodore Monod, etc. ont déjà tous opté pour le végétarisme...comme un million de Français.

 

Pourquoi pas moi ?

 

Source : http://www.humus44.org/

Retrouvez toutes les fiches pédagogiques de l'Association Humus sur leur site.

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Votre nom/pseudo :
Votre mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Votre message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.