Chemin : Accueil > Blog bio > Alimentation > Mangez moins gras, moins salé, moins sucré

Mangez moins gras, moins salé, moins sucré

Voilà bien un discours qu’on nous assène à longueur de publicité sonore ou visuelle, mais que signifie ce message et, in fine, est-il bon pour nous ?

 

 

Allons regarder de plus près …

 

1°) Mangez moins gras …

Oui mais quel gras ? le gras des frites et des beignets ? le gras « caché » des charcuteries et des plats cuisinés tout prêts ? le gras du beurre frit ? le gras hydrogéné des gâteaux et biscuits industriels ?

Alors dans ce cas là, OUI, on peut à juste titre manger moins, voire pas du tout, « de ce gras »-là ?

 

Mais pourquoi ne nous dit-on pas, par ailleurs, que chaque cellule de notre corps, de notre cerveau, a un besoin vital et quotidien de matières grasses végétales de bonne qualité pour se protéger, fonctionner de manière optimum et éviter, à terme, des pathologies dégénératives, devenues si courantes de nos jours ?

 

Quelles sont les graisses indispensables au bon fonctionnement cellulaire ? Les huiles végétales issues de l’agriculture biologique, de 1ère pression à froid. L’huile d’olive, l’huile de colza, l’huile de sésame crue sont des huiles à consommer chaque jour.

On peut également consommer régulièrement un peu (l’équivalent de 10 à 20 grammes environ) de beurre bio et cru (mais pas de margarines qui n’apporteront rien de « nourrissant » à notre corps !)

 

 

2°) Mangez moins salé…

Oui bien sûr qu’il faut réduire sa consommation de sel « blanc », raffiné (dont on a retiré tous les oligo-éléments et sels minéraux) et chargé d’anti-agglomérant ! Ce sel est du sel « vide », il ne nous apporte rien.

Le remplacer par exemple par du sel marin gris, non raffiné et sans adjonction de fluor.

Et bien sûr le consommer très modérément, le sel (souvent caché dans les charcuteries et … les fromages) favorise les maladies cardio-vasculaires et l’hypertension. Moins vous salerez vos plats, plus vous découvrirez les vrais goûts des aliments.

 

 

3°) Mangez moins sucré…

Là encore, bien sûr qu’il faut manger moins (pour ne pas dire : pas du tout !) de sucre blanc raffiné, de confitures, de viennoiseries, gâteaux et crèmes glacées, et autres boissons sucrées…

Ce sucre blanc agit dans notre corps en véritable « voleur de minéraux » …pour métaboliser du sucre blanc, notre corps a besoin de sels minéraux qu’on lui a retirés au cours du raffinage, et pour ce faire, il va devoir aller les puiser dans nos propres réserves… et nous déminéraliser encore un peu plus…

Le sucre complet ou sucre intégral est, dans ce sens, meilleur pour nous ; mais rendons hommage, en cette fin d’article, au meilleur des sucres qui devrait prendre place à notre table chaque jour : le sucre des fruits (non non ! pas le fructose blanc en boite qui ressemble à s’y méprendre au délétère sucre blanc), le vrai sucre dans son enveloppe originelle…

Les portions quotidiennes des fruits ne sont pas à réduire mais à augmenter, l’OMS recommandant de consommer en moyenne, pour un adulte, 400 grammes de fruits (et légumes) par jour.

Rappelons pour mémoire, que les fruits frais ne se mangent jamais en fin de repas mais constituent un excellent repas à eux seuls (démarrez votre journée avec un petit déjeuner de fruits frais et d’oléagineux … vous m’en direz des nouvelles !) ; ils peuvent bien sûr constituer un bon goûter !

 

Evelyne Kasbarian
evelyne.kasbarian@live.fr

www.evelynekasbarian.fr 

Mai 2013

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion