Chemin : Accueil > Blog bio > Alimentation > Comment choisir un bon vin bio et quels sont ses bienfaits ?

Comment choisir un bon vin bio et quels sont ses bienfaits ?

Par PinotBleu

Reconnaître et choisir un bon vin bio n’est pas réservé qu'à quelques initiés et doit également vous amener une complémentarité en bouche en fonction de ce que vous allez manger. 

 

 

Encore anecdotique il y a une dizaine d'années, le vin bio connaît une croissance exponentielle depuis 2009 et devrait atteindre près de 10% de la production nationale en 2012.


Le vin bio, de la vigne au verre


La vigne, qui couvre un peu plus de 3 % des surfaces agricoles françaises, consomme à elle seule près de 16 % des pesticides, alors qu’à ce jour, seuls 2 % du vignoble sont dédiés à la viticulture bio.
Promenez vous dans une vigne ; si vous voyez des herbes qui poussent entre les rangées de ceps, vous êtes sûrement dans la vigne d’un viticulteur qui a choisi le bio et donc rejette les désherbants et les pesticides. Cependant la croissance de la viticulture bio est très forte (+200 % en 10 ans) et devrait se poursuivre, bien que la vinification bio n’aie pas vraiment d’existence officielle.

La viticulture biologique impose aux vignerons bio, la non-utilisation des produits exempts de molécules organiques de synthèse. Pour la culture de la vigne, ils emploient des matières premières d’origine naturelle tel que le cuivre, le soufre ou encore des insecticides d’origine végétale. La finalité est de favoriser la vie des sols, la pérennité des espèces animales et végétales préservant alors l’écosystème naturel.

La viticulture biodynamique ou plus couramment la “biodynamie” recherche l’équilibre de la vigne avec son environnement en vue d’améliorer le sol et la plante. Le vigneron utilise des préparations issues de matières végétales (tisanes d’ortie), de matières animales (bouses de corne) et enfin de matières minérales (quartz). L’application de ces préparations s’effectue à des moments précis en fonction du calendrier lunaire et planétaire et en rapport aux cycles de végétation de la vigne.

 

 

Vins bio VS des vins bio sans sulfites ?


Que ce soit pour des vins rouges, des vins blancs ou des rosés, la notion de vin biologique regroupe des vins issus d'une viticulture ou d'une méthode d'élaboration préservant la nature et bénéficiant d'un label particulier. Ainsi qu'il a été dit, il n'existe pas encore de certification légale en vin bio, même si cela est en préparation, mais  des labels d'origine semi-publique ou privée dont le caractère sérieux tient soit de leur agrément par le Ministère de l'agriculture, par l'INAO ou par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), soit du gage de qualité et de professionnalisme qu'ils inspirent. Le vin bio ne concerne donc pas une région spécifique de production, ni même une appellation, encore moins une couleur particulière, mais des domaines, voire des parcelles répondant au cahier des charges imposé par l'organisme certificateur.

Pour produire de grands vins bio, les vignes doivent être cultivées sans pesticides ni produits chimiques. Dans les faits, certains traitements sont admis en viticulture biologique : contre le mildiou, on continue à utiliser la bouillie bordelaise qui contient du cuivre qui est naturel mais toxique pour la terre. Les quantités autorisées de cuivre, soufre et autre roténone sont définies par les autorités européennes ou préfectorales.

Pour information, les taux maximums autorisés de soufre sont les suivants :

  • 150 mg/l de SO² total pour les plus vins rouges (100 mg/l pour les vins bios à partir de la vendange 2012),
  • 200 mg/l de SO² Total pour les vins blancs (150 mg/l pour les vins bios),
  • 350 mg/l de SO² Total pour les vins liquoreux (300 mg/l pour les vins bios).

 

Concernant les vins sans sulfites ajoutés, les vins dits naturels, ne doivent contenir aucun intrants d’origine chimique.

 

 

Le vin bio en quelques dates clefs 


  • 1924 : Rudolf Steiner développe les principes d’une culture, sans produits chimiques qui repose sur l’utilisation de matières minérales et végétales en étroite relation avec la terre et le ciel.

  • 1930 : Le mot « bio » fait son apparition, notamment dans le milieu médical.

  • 1945 : C’est l’explosion des produits chimiques. Dans ce contexte d’après guerre, le rendement est poussé à l’extrême. On fait appel à une production de masse, sans aucun soucis de l’environnement.

  • 1980 : Reconnaissance du bout des lèvres de l’agriculture biologique. On parle d’une agriculture qui n’utilise pas de produits chimiques de synthèse.

  • 1985 : Le logo AB (pour agriculture biologique) est créé par le Ministère de l’Agriculture.

  • 1991 : L’Europe reconnaît l’agriculture biologique concernant les productions de raisins bio mais elle exclut la vinification. On dit alors que les producteurs bio vinifient des vins issus de raisins de la viticulture bio C’est également l’année de naissance de l’organisme certificateur Ecocert.

  • 2005 : Le logo AB fait son apparition sur les premières bouteilles de vin issu de raisins biologiques.

  • 2007 : Un nouveau règlement européen bio reprend les principes et objectifs de la production biologique avec la mise en place d’un logo unique, européen. Ce règlement prévoit également des souplesses dans le cahiers des charges de production distinguant les vins conventionnels des vins bio.


Savoir lire l’étiquette pour mieux consommer


Labels


La présence des labels sur l’étiquette prouve que le vigneron a respecté le cahier des charges élaboré par les autorités en vigueur.

 

  • AB : Ceux produits à partir de raisins biologiques possèdent le label Agriculture Biologique sur leurs bouteilles. C’est la preuve que le vin respecte les spécifications de l’agriculture biologique et que le vigneron n'utilise pas de produits chimiques.

  • Ecocert : La présence du label Ecocert sur une bouteille certifie une production selon les normes biologiques de viticulture. En d’autres termes, cela prouve l’usage de produits exclusivement naturels pour cultiver le vin, et ce, à tous les stades de vinification.

  • Demeter : Seuls les vins issus de raisins biodynamiques possèdent ce label. Le but des vignerons biodynamiques est donc de produire une authenticité dans la mesure où la culture biodynamique permet de développer le meilleur potentiel du vignoble.

  • Nature & Progrès : Ce label approuve le caractère biologique des raisins bio utilisés. En plus, il impose des règles au niveau de la récolte (qui doit être manuelle) et de la fermentation (qui doit utiliser les seules levures de raisins).

  • SIVCBD : Tout comme Demeter, le SIVCBD (Syndicat International des Vignerons en Culture Biodynamique) certifie un mode de production issue de raisins biodynamiques. La présence de son label Biodyvin sur une bouteille est également un marqueur de qualité.



Le millésime


Le millésime peut apparaître sur la bouteille. Lorsqu’il est mentionné, cela signifie que 85% des récoltes sont issues de l’année affichée. Si le vin provient de plusieurs vendanges,  aucune date apparaîtra. C’est le cas du champagne brut sans année (BSA).



La teneur en alcool et en sucre


Le caractère alcoolisé est apprécié sur l’étiquette. Les vins sucrés à l’instar des vins de province secs et fruités, ou ceux du sud-ouest présentent un fort degré d’alcool. Spécialement pour les vins mousseux, la teneur en sucre est mentionnée sur l’étiquette. L’indication brute nature, dosage zéro, brut, extra-sec, sec ou doux sera présente en fonction de celle-ci.



Autres indications


Sur la bouteille, il est encore possible de lire la provenance (vin de France, vin de la Communauté européenne…) ; le volume nominal, le nom de l’embouteilleur ; le numéro de lot (précédé par un L) ; les allergènes (« contient des sulfites ») ; le message sanitaire (pictogramme représentant une femme enceinte dans un cercle barré ou un message descriptif)…

 

 

Article rédigé par PinotBleu

Sélection de vins délicieux, de terroir, et évidemment sains et bons pour l'environnement.

Pinot Bleu


Autres articles à lire : 

 

Bienfaits du miel

 

Sélection de quatre recettes de Noël pour un menu parfait, accompagnées de bons vins bio

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion